Nouvelle norme d'accessibilité pour les guichets libre-service dans les aéroports et les terminaux maritimes et ferroviaires

Le 17 décembre 2014 – Ottawa (Ontario) – Office des transports du Canada

À compter du 31 décembre 2016, chaque nouveau guichet libre-service automatisé qui est installé et qui sera utilisé, notamment, pour l'enregistrement et pour l'impression de cartes d'embarquement et d'étiquettes de bagages dans les aérogares canadiennes ainsi que les terminaux maritimes et ferroviaires canadiens devra être accessible aux voyageurs ayant une déficience. L'objectif final consiste à veiller à ce que 25 pour cent des guichets soient accessibles aux personnes ayant une déficience d'ici le 31 décembre 2022.

Voilà l'attente énoncée dans la version récemment mise à jour du Code de pratiques : L'Élimination des entraves à la communication avec les voyageurs ayant une déficience de l'Office des transports du Canada. La norme s'harmonise avec la nouvelle règle du United States Department of Transportation (DOT) publiée à la fin de l'année dernière et assurera une plus grande prévisibilité et uniformité à l'échelle de l'Amérique du Nord pour les voyageurs ayant une déficience.

La norme a été élaborée en fonction des commentaires reçus dans le cadre de consultations avec le Comité consultatif sur l'accessibilité de l'Office, lequel est composé d'intervenants provenant d'associations qui représentent les intérêts des personnes ayant une déficience, des principaux transporteurs aériens, des compagnies de transport ferroviaire de passagers et des exploitants de traversiers, ainsi que les intervenants de l'industrie aérienne et le Conseil des aéroports du Canada. Une période de mise en œuvre de deux ans est prévue pour tenir compte des restrictions techniques et des restrictions concernant la fabrication actuelles.

Faits en bref

La norme s'applique aux terminaux et aux transporteurs suivants :

  • les aéroports faisant partie du Réseau national des aéroports qui relient le Canada d'un océan à l'autre;
  • les transporteurs aériens canadiens qui exploitent des aéronefs de 30 sièges passagers ou plus;
  • les transporteurs et les terminaux ferroviaires où 10 000 passagers ou plus embarquent et débarquent chaque année;
  • les terminaux maritimes et les exploitants de traversiers en ce qui a trait aux traversiers de 1 000 tonneaux de jauge brute ou plus, qui assurent des services entre les provinces ou entre le Canada et les États-Unis chaque année.

Citation

« Les personnes ayant une déficience ont le droit d'accéder, de manière autonome et sécuritaire, aux guichets libre-service automatisés », affirme Geoff Hare, président et premier dirigeant de l'Office. « Notre expérience nous a montré que l'approche de l'Office, qui est fondée sur des normes volontaires, est un moyen efficace d'accroître l'accessibilité du réseau de transport fédéral pour les personnes ayant une déficience. »

Produits connexes

Code de pratiques : L'Élimination des entraves à la communication avec les voyageurs ayant une déficience

Guide de mise en œuvre touchant les guichets libre-service automatisés

Comité consultatif sur l'accessibilité de l'Office des transports du Canada

Codes de pratiques et encadrement de l'industrie en matière d'accessibilité

Contacts

Questions des médias, Office des transports du Canada, media@otc-cta.gc.ca, 819-934-3448

Date de modification :