Contrôle de sécurité à l’aéroport

L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) assume l’entière responsabilité opérationnelle du contrôle de préembarquement des passagers aériens et de leurs biens dans les aéroports canadiens.

Au poste de contrôle de sécurité, vous serez soumis à une fouille manuelle ou à l’aide d’un détecteur de métal et vos bagages seront passés à travers une machine à rayons X. Des passagers peuvent également être choisis au hasard pour un contrôle de sécurité additionnel, en passant dans le scanneur corporel ou en se soumettant à une fouille manuelle. Si vous refusez, le transporteur ne vous acceptera pas à bord de l’aéronef et, dans certains pays comme les États-Unis, vous pourriez être passible d’arrestation. Si vous refusez ou que vous vous voyez refuser de subir le contrôle de sécurité, votre transporteur aérien n’est pas tenu de vous rembourser votre billet ni toute partie non utilisée.

Les agents de contrôle de l’ACSTA sont formés pour aider les personnes ayant une déficience pendant le processus de contrôle. Informez-les de vos besoins liés à votre déficience et n’hésitez pas à leur demander de l’assistance pour les aides à la mobilité lorsque vous passerez le poste de contrôle de sécurité.

Attention :

  • Vous pourrez passer le poste de sécurité uniquement si vous avez une carte d’embarquement valide;
  • Il y a souvent de longues files d’attente au contrôle de sécurité et les transporteurs aériens ne retarderont pas les départs pour accommoder des passagers qui arrivent en retard à la porte d’embarquement;
  • Vous devez avoir en main vos pièces d’identité valides et autres documents de voyage ainsi que ceux des enfants qui voyagent avec vous lorsque vous vous présentez au comptoir d’enregistrement, puis à la porte d’embarquement.
Date de modification :