Voyager avec une aide à la mobilité

PublicationsListes de vérification pour voyager avec une aide à la mobilitéVous assurer de pouvoir faire entrer votre aide à la mobilité à bord

Transport d’aides à la mobilité à bord d’aéronefs, de trains et de traversiers

Soyez maître de votre voyage : Un guide à l'intention des personnes ayant une déficience

Transport aérien

Transport ferroviaire

Transport maritime

Comment mesurer un fauteuil roulant ou un scooter

Résumé des spécifications d’aéronefs

Dimensions pour les trains de VIA Rail

Que devriez-vous faire, si vous voyagez avec une aide à la mobilité?

Avant votre voyage

  1. Faire les recherches nécessaires. Consulter les sites Web des transporteurs envisagés en portant une attention spéciale aux sections sur l’accessibilité, afin de savoir quels services sont disponibles et quels renseignements devraient être fournis lorsque vous communiquerez avec le transporteur.

  2. Communiquer avec le transporteur au moins 48 heures à l’avance. Informer le transporteur à l’avance (habituellement au moins 48 heures avant le départ) de votre plan de voyage et discuter des services dont vous avez besoin. Il est nécessaire d’aviser le transporteur suffisamment à l’avance afin qu’il ait assez de temps pour faire les arrangements nécessaires pour le transport de votre aide à la mobilité. Cependant, votre transporteur fera un effort raisonnable pour accommoder les personnes ayant une déficience qui les avisent moins de 48 heures à l’avance.

  3. Obtenir confirmation de l’aide qui vous sera offerte. Demander quels services sont disponibles pour ce qui est de l’assistance à l’embarquement et au débarquement, du déplacement jusqu’aux portes d’embarquement, des déplacements à l’intérieur du terminal ou de la gare et lors des correspondances.

  4. Savoir à quel moment vous devez être sur place. Confirmer combien de temps à l’avance vous devriez arriver au terminal/à la gare pour avoir suffisamment de temps pour l’enregistrement, l’embarquement, le transfert de votre fauteuil roulant à un siège passager et le démontage de votre aide à la mobilité, s’il y a lieu.

  5. Vérifier la façon dont votre aide à la mobilité sera transportée. Obtenir la confirmation des arrangements qui seront pris pour entreposer votre aide à la mobilité (s’il y a lieu) ainsi que du transport de votre aide comme bagage prioritaire sans frais supplémentaire.

  6. Vous assurer de pouvoir faire entrer votre aide à la mobilité à bord. Consulter le site Web du transporteur pour vérifier, si on les précise, les dimensions (comme la largeur des allées, des ouvertures de portes, etc.) ainsi que toute limite de poids afin de déterminer s’il y a assez de place pour votre aide à la mobilité, soit dans la soute soit dans la cabine. Si vous désirez fournir une caisse de protection pour votre aide à la mobilité, vous devriez d’abord vous assurer que cette caisse peut être transportée.

  7. Avoir des renseignements détaillés au sujet de votre aide à la mobilité. Connaître les dimensions exactes (longueur, largeur, poids) ainsi que les spécifications (comme le type de batterie) de votre aide à la mobilité. Certains transporteurs mettent, sur leur site Web, des guides permettant de déterminer le type de batterie. Être en mesure de fournir ces renseignements au transporteur facilitera le transport de votre aide à la mobilité.

  8. Trouver une photo ou des instructions. Prendre une photo de votre aide à la mobilité si c’est possible. Les points de levage, le levier de désengagement du frein ou d’autres instructions particulières devraient être indiqués sur la photo pour aider les transporteurs à s’assurer de la manutention adéquate de votre aide à la mobilité. Vous pourriez aussi fournir au transporteur une copie du manuel d’instruction de votre aide à la mobilité. Certains transporteurs pourraient vous demander de remplir une fiche de renseignements sur votre aide à la mobilité qui se trouve sur leur site Web et à laquelle vous pourriez joindre la photo ou les instructions.

  9. Vous informer de la possibilité de prendre d’autres arrangements. Si votre aide à la mobilité ne peut être transportée en raison de limites de taille ou de poids, demander au transporteur si d’autres arrangements peuvent être pris.

  10. Vous informer de ce que le transporteur fera si des problèmes surgissent. Vous renseigner sur ce qui arriverait en cas de perte ou de dommage causé à votre aide à la mobilité pendant son transport par le transporteur et obtenir la confirmation que le transporteur fera les arrangements nécessaires pour réparer ou remplacer votre aide à la mobilité.

  11. Vous préparer à faire réparer votre aide à la mobilité. Vous renseigner sur les entreprises capables de réparer votre aide à la mobilité à votre lieu de destination et en faire une liste pour l’éventualité où un problème surviendrait durant votre voyage.

Le jour du départ

  1. Arriver avant l’heure prévue du départ. Passer à l’enregistrement suffisamment de temps avant l’embarquement et, au besoin, prévoir suffisamment de temps pour votre transfert au siège passager et le démontage de votre aide à la mobilité (à noter que les heures pour s’enregistrer à l’avance varient d’un transporteur à l’autre);

  2. Avoir ses outils avec soi. Apporter les outils spéciaux pouvant être nécessaires au montage et au démontage de l’aide à la mobilité;

  3. Fournir les instructions et les spécifications. Si possible, être prêt à fournir la feuille de spécifications du fabricant pour votre aide à la mobilité ainsi que toutes instructions pouvant faciliter le démontage et le réassemblage, si nécessaire;

  4. Fournir une liste des pièces amovibles. Avoir une liste de toutes les pièces amovibles de votre aide, car on pourrait devoir les retirer pour l’entreposer à bord;

  5. Déterminer si vous devrez transporter les parties amovibles avec vous. Vous renseigner sur la manipulation de toutes pièces amovibles, comme l’appuie-tête, les poignées, le repose-pieds, etc., car vous pourriez devoir les prendre comme bagages de cabine ou on pourrait devoir les emballer avec votre aide à la mobilité pendant le transport;

  6. Obtenir confirmation de ce qui se passera à votre arrivée à destination. Demander quand et où vous récupérerez votre aide à la mobilité une fois arrivé à votre destination;

  7. Inspecter votre aide à la mobilité, une fois arrivé à destination. Si elle a été endommagée, vous devriez remplir un formulaire de réclamation pour article endommagé auprès du transporteur, préférablement avant de quitter le terminal ou la gare.

Pour avoir d’autres conseils essentiels pour les voyageurs, lire Transport d’aides à la mobilité à bord d’aéronefs, de trains et de traversiers ou Soyez maître de votre voyage : Un guide à l'intention des personnes ayant une déficience.

Quelles sont les responsabilités des fournisseurs de services?

En ce qui a trait aux personnes ayant une déficience qui utilisent le réseau de transport fédéral, les fournisseurs de services ont la responsabilité de : 

  • s’assurer que les personnes ayant une déficience aient un accès égal aux services de transport fédéraux;
  • prendre des mesures d'accommodement à l’égard des personnes ayant une déficience, sans se voir imposer une contrainte excessive;
  • fournir une mesure d’accommodement dans le respect de la dignité des personnes ayant une déficience;
  • fournir une mesure d’accommodement qui répond aux besoins particuliers liés à la déficience de la personne. 

Renseignez-vous sur les normes d’accessibilité.

Quel rôle joue l’Office dans l’accessibilité des transports

L’Office doit veiller à ce que tous les Canadiens bénéficient d’un accès égal aux services de transport. 

L’Office veille à éliminer tout obstacle abusif aux possibilités de déplacement des personnes ayant une déficience des services de transport et des installations qui relèvent de sa compétence, ce qui comprend les avions, les trains, les traversiers pour passagers et les autocars qui traversent des frontières provinciales ou la frontière canadienne.

 L’Office élimine les obstacles abusifs de trois manières :

  1. au cas par cas, en réglant les plaintes relatives au transport accessible;
  2. de façon systémique en élaborant des règlements, des codes de pratiques et des normes visant à assurer l’accessibilité;
  3. de façon continue, en éduquant les personnes ayant une déficience et les fournisseurs de services sur leurs droits et responsabilités.
Date de modification :